Fil d'actus > Vaccin contre la grippe : prolongation jusqu’au 29 février

Vaccin contre la grippe : prolongation jusqu’au 29 février

Afficher l'image d'origine
Prolongement de la campagne de vaccination contre la grippe pour les sujets à risques

Les autorités françaises de santé ont décidé de prolonger la campagne vaccinale contre la grippe saisonnière d’un mois pour permettre aux sujets à risques non encore vaccinés de recevoir le vaccin.

D’après les dernières données de l’Institut de veille sanitaire, l’incidence des syndromes grippaux reste stable, en-dessous du seuil épidémique. Mais, plusieurs indicateurs ambulatoires et hospitaliers de l’épidémie grippale tendent à augmenter et le ministère de la Santé, l’Assurance Maladie et l’InVS (Institut de veille sanitaire) ont décidé de prolonger la campagne vaccinale contre la grippe saisonnière de 1 mois.
En pratique, les bons de prise en charge du vaccin antigrippal, envoyés en octobre aux assurés bénéficiant d’un remboursement à 100 %, sont valides jusqu’au 29 février, au lieu du 31 janvier initialement prévu.
Ces bons ont été envoyés en octobre aux assurés sociaux présentant des facteurs de risque, c’est-à-dire : les sujets de 65 ans et plus, les femmes enceintes, les personnes atteintes de pathologies chroniques (dont le VIH et les hépatites), les personnes obèses, l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois fragiles, et les professionnels de santé en contact régulier avec des sujets à risque de grippe grave.
Selon les estimations provisoires réalisées à partir des données de l’Assurance maladie (remboursement des vaccins), le taux de vaccination parmi les populations à risque s’élevait à 47 % au 31 décembre 2015.
Le prolongement de la campagne vaccinale pour la grippe saisonnière pourrait permettre d’améliorer ce chiffre, qui reste faible au regard l’objectif de 75 % fixé par l’Assurance Maladie. Au cours de la saison précédente 2014/2015, le taux de vaccination dans cette population était de 46 %.
La décision de prolonger la campagne de vaccination tient compte du contexte épidémique actuel.
Les données recueillies au cours de la semaine 2 (11 au 17 janvier 2016) montrent une activité grippale faible. L’incidence est stable (69/100 000 selon le Réseau Sentinelles) et reste en-dessous du seuil épidémique.
Cette situation est observée dans l’ensemble des pays européens.
Certains indicateurs de l’activité grippale tendent cependant à augmenter en semaine 2, comme le nombre de consultations SOS médecins (3,2 %) ou le nombre de passages aux urgences (données du réseau Oscour) pour syndrome grippal (661, dont 41 hospitalisations).
Déjà des cas graves : Depuis le 1er novembre 2015, 24 cas graves admis en réanimation ont été répertoriés, dont une majorité présentait des facteurs de risque. Deux patients de plus de 65 ans sont décédés.
Pourtant, la campagne 2015/2016, portée par le slogan “Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination”, avait été élaborée pour inverser la tendance observée depuis 2008 parmi les sujets à risque (notre article du 14 octobre 2015).
Pour aller plus loin

Pourtant, la campagne 2015/2016, portée par le slogan “Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination, avait été élaborée pour inverser la tendance observée depuis 2008 parmi les sujets à risque (notre article du 14 octobre 2015).

Pour aller plus loin
Prolongation de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, ministère de la Santé, InVS, Assurance maladie, 20 janvier 2016
Grippe – Bulletin hebdomadaire du 20 janvier 2016, InVS
Sur Vidal.fr
Vidal Reco “Grippe saisonnière” 
Grippe : sensibilisation des médecins généralistes et du grand public pour renforcer la couverture vaccinale (14 octobre 2015)

Sources : Assurance MaladieMinistère des Affaires sociales et de la SantéInVS (Institut de Veille Sanitaire)

Vidal News Par David PAITRAUD – Date de publication : 21 Janvier 2016

 

 

Arcat santé