Défendre vos droits et favoriser l’innovation sociale

Plaidoyer / Collectifs

Arcat participe au plaidoyer pour l’accès aux traitements et l’amélioration des soins, aux manifestations scientifiques internationales ainsi qu’à de nombreux groupes de travail afin de défendre les droits et intérêts des personnes atteintes auprès des institutions et des laboratoires.

Participation au groupe de travail TRT5
Le groupe de travail interassociatif “Traitements et Recherche Thérapeutique” a été fondé en 1992 par les représentants de cinq associations de lutte contre le sida : Actions Traitements, Act Up-Paris, AIDES, Arcat, et Vaincre le Sida.
Aujourd’hui, le TRT-5 est composé de 8 associations : Actions Traitements, Act Up-Paris, AIDES, Arcat, Dessine Moi Un Mouton, Sida Info Service (SIS), Solidarité Enfants Sida (Sol En Si) et Nova Dona.
Le TRT-5 est un cadre de travail interassociatif structuré, dont la mission est de défendre les droits et intérêts, en matière de traitements et de recherche thérapeutique, des personnes atteintes par le VIH/ Sida. La mise en commun des compétences des associations participantes, leurs réseaux d’information et leurs réflexions sur les problèmes que pose la maladie constituent la richesse et la force de ce groupe.
Le site du TRT-5

Participation au Collectif interassociatif sur les hépatites virales
Le Collectif interassociatif sur les hépatites virales a pour mission de défendre les droits et intérêts, en matière de traitements et de recherche thérapeutique, des personnes atteintes par les hépatites virales chroniques B et C.
En 2008, ce groupe est constitué de 8 associations : Actif Santé, Actions Traitements, Act Up-Paris, AIDES, Arcat, ASUD, Association Française des Hémophiles (AFH), Hépatites Info Service, Nova Dona, SOS Hépatites et Transhépate.
Les travaux du CHV portent notamment sur la mise à disposition de meilleurs traitements pour l’hépatite B et C, pour la prise en compte des besoins des personnes malades dans le cadre de la prise en charge médicale, et pour un accès optimal à la vaccination contre le VHB et le VHA.
Le site du CHV

Arcat est membre de l’Observatoire du droit à la santé des étrangers (ODSE), qui entend défendre l’accès universel aux soins et à la santé, et de Sidaction.
Le site de l’OCDE
Le site du Sidaction

Arcat préside actuellement l’Union nationale des associations de lutte contre le sida (Unals).
Le site de l’UNALS

Démocratie sanitaire

Recherche

Le Kiosque, Arcat et PSA (CSAPA 75 site 110 Les Halles), sont à l’origine du projet “Cube”, une recherche promue retenu par l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales. 

En suivant l’expérience réussie du centre de dépistage rapide du VIH/Sida (le Checkpoint), les associations Le Kiosque, Arcat et Prévention et Soin des Addictions (CSAPA 75, 110 Les Halles) étudient la possibilité de développer une offre de dépistage rapide combinée (VIH, Hépatites B et C) et une vaccination anti-Hépatite B en-dehors des lieux de soin habituels. Cette recherche, soutenue par l’ANRS pour une phase pilote de deux ans, est menée en partenariat avec le Service des maladies infectieuses de l’Hôpital Tenon (investigateur principal : Pr Gilles Pialoux), une unité de recherche de l’Inserm et la Fédération SOS Hépatites.

En partant du constat qu’encore trop de personnes infectées par l’un ou plusieurs de ces virus l’ignorent, et recourent insuffisamment au dépistage et à la vaccination, les trois associations testent une nouvelle offre adaptée aux situations et conditions de vie des populations les plus exposées. Menée dans trois centres parisiens du GROUPE SOS qui accueillent un public prioritaire et qui ignore trop souvent son statut sérologique – gays/HSH au Checkpoint, consommateurs de substances psycho-actives au 110 Les Halles, travailleur/ses du sexe migrants précarisés d’origine latino-américaine au Pasaje latino d’Arcat – Cube vise à évaluer l’acceptabilité d’une telle offre dans un cadre associatif proche des communautés concernées.

En proposant ce dépistage rapide combiné dans un lieu de confiance à des personnes éloignée du soin, les trois associations espèrent contribuer à réduire les épidémies “cachées” de ces trois virus. Pour la première étape, cette offre de dépistage rapide combinée et / ou de vaccination anti-VHB sera proposée pendant 1 an à tous les usagers volontaires et admissibles des trois établissements tests.