Fil d'actus > Intervention innovante à Arcat : l’empowerment en santé sexuelle

Intervention innovante à Arcat : l’empowerment en santé sexuelle

Empowerment en santé sexuelle et réduction des vulnérabilités socio-sanitaires chez les migrants originaires d’Afrique subsaharienne en Ile de France

Arcat collabore sur ce projet avec l’association Afrique Avenir et le Centre Population et Développement, le CEPED, un laboratoire de recherche affilié à l’Université Paris Descartes et à l’Institut de Recherche pour le Développement.

Forts des résultats de l’enquête Parcours (disponible ici), ces trois structures se proposent de modéliser une intervention visant à réduire l’incidence du VIH au sein de la population originaire d’Afrique subsaharienne vivant à Paris et en Seine Saint-Denis.

Dans la logique de l’ « aller vers », les interventions feront appel à une équipe mobile composée de médiateurs de santé et de professionnels médicaux et/ou sociaux.
Les objectifs de ces interventions sont d’augmenter les capacités en santé des personnes, et notamment en santé sexuelle (contraception et désir d’enfant, accès au dépistage et aux préventions du VIH et des IST, lien rapide vers le soin si besoin, réduction des violences de genre et sexuelles, etc.). Elles permettront également de réduire les vulnérabilités auxquelles certaines de ces personnes peuvent être exposées (isolement, précarité administrative et sociale, souffrance psychologique associée à un passé de violences, etc.) par des orientations adaptées.
Ces vulnérabilités sont en effet un facteur significativement associé au risque de contracter le VIH.
Les interventions pourront se tenir sur les lieux de passages ou de vie, au plus près de la population concernée.

Le projet prévoit l’implication des pairs vivant avec le VIH, afin de co-construire des interventions pertinentes, répondant aux besoins effectifs des personnes. Il prévoit également l’implication de « personnes influentes » issues de la communauté des migrants d’Afrique subsaharienne, afin de répondre à l’enjeu d’acceptabilité de l’action. In fine, des pairs-relais pourraient être formés et contribuer aux interventions de diverses manières.

Comme ce projet implique des médiateurs de santé pairs et vise à intégrer leurs actions dans une intervention évaluée, il pourrait en outre contribuer à mieux caractériser les fonctions-clés de cette profession.

Ce projet permettra de mettre au point une intervention innovante pour une réduction de l’exposition aux risques en santé sexuelle chez les immigrés d’Afrique subsaharienne.

Pour aller plus loin c’est ici.

Arcat santé